Syndicats

Annaëlle : 8/02. Visuel ok. Quelques problèmes de lien : Portail du droit belge dans Concertation sociale (page inaccessible) et FGTB dans Pour les jeunes (erreur 404).

Ok – vérif & modifié le 23/05

Revoir le titre « Définition » pas très attractif…

| Définition

La pension correspond au moment où la carrière professionnelle d’un individu prend…

| Rôle des syndicats

Pour calculer le montant de la pension, plusieurs critères sont pris en compte…

| S’affilier à un syndicat

Le montant de la pension varie d’une personne à l’autre, en fonction de son statut…


Définition

Un syndicat est un regroupement de personnes exerçant la même profession ou qui travaillent dans le même secteur d’activités dans le but de défendre leurs droits de travailleurs.

En Belgique, les principales organisations syndicales sont :

  • La CGSLB : Centrale Générale des Syndicats Libéraux de Belgique ;
  • La CSC : Confédération des Syndicats Chrétiens de Belgique ;
  • La FGTB : Fédération Générale du Travail de Belgique.

Les indépendants peuvent également bénéficier des services d’un syndicat. Ils peuvent se tourner vers le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), la Fédération Patronale Interprofessionnelle (SDI) ou encore la CSC qui a développé un service spécifique pour les indépendants.

Chaque syndicat a sa propre philosophie, qui conditionne ses actions concrètes. Mais tous les syndicats ont une valeur commune : la solidarité. Celle-ci les amène à former un front commun dans certaines situations. Par exemple, lorsqu’un problème se pose pour les travailleurs, les différents syndicats s’associent, formant une coalition, ils accordent leurs points de vue et revendications pour mener ensemble une action commune.

Chaque syndicat appartient à une mouvance politique distincte, mais affirme son indépendance par rapport au parti politique. Ainsi, la CSC est rattachée à la mouvance chrétienne-démocrate, la CGSLB à la sphère libérale tandis que la FGTB est associée au mouvement socialiste. Le fait de fonder un syndicat ou de s’y affilier est une liberté mentionnée dans la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948).


Rôle des syndicats

Les syndicats ont 3 rôles clés dans le monde du travail. 

Information & défense

Les syndicats informent les travailleurs en matière de législation sociale et répondent à leurs questions sur les accidents de travail ou sur les litiges avec l’employeur, par exemple.

Ils sont également présents auprès des demandeurs d’emploi pour les renseigner sur leurs droits et pour les soutenir dans certaines démarches (préparation du dossier de chômage, accompagnement lors des auditions par le FOREM ou l’ONEM, par exemple).

Caisse de paiement

Lorsqu’un citoyen doit recevoir des allocations de chômage ou d’insertion (lien vers le chapitre stage d’insertion), celles-ci lui sont versées par son syndicat, sur base des informations fournies par le Forem et l’Onem.

Si la personne n’est pas affiliée à un syndicat, c’est la CAPAC (Caisse Auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage) qui se charge du paiement des allocations. Ce service est totalement gratuit.

Concertation sociale

Les syndicats interviennent dans le processus de concertation sociale. Il s’agit d’un espace de discussion entre les organisations patronales (les entreprises), les syndicats et parfois le gouvernement, où sont négociées les conditions de travail (congés, temps de travail, heures supplémentaires, etc.) et les rémunérations des travailleurs.

Tous les deux ans, la concertation sociale permet de conclure un accord interprofessionnel sur les droits minimaux pour tous les travailleurs en ce qui concerne la durée du travail, le pécule de vacances, les salaires minimums, etc. Cet accord propose des lignes directrices générales et sert de cadre pour les conventions collectives sectorielles ou d’entreprise (lien vers point sur les salaires).

La concertation sociale permet également de conclure des conventions collectives de travail. Elles peuvent être (inter)sectorielles ou d’entreprise et sont conclues entre une ou plusieurs organisations de travailleurs et un ou plusieurs employeurs ou organisations d’employeurs. Les conventions collectives de travail sont conclues au sein des commissions paritaires.

Les syndicats sont également actifs dans les différents organes de concertation sociale présents dans les entreprises :

  • Le Conseil d’Entreprise (CE) : il est composé de représentants des travailleurs et des employeurs dans toute entreprise occupant au moins 100 travailleurs. Ses compétences sont multiples : recevoir des informations et donner des avis, prendre des décisions et vérifier que certaines législations sont appliquées ;
  • Le Comité pour la Prévention et la Protection du Travail (CPPT) : il est composé de représentants des travailleurs et des employeurs dans toute entreprise occupant au moins 50 travailleurs. Ses rôles sont de dépister les risques susceptibles de menacer la sécurité, la santé et l’hygiène des travailleurs, élaborer les mesures concernant l’accueil, l’information et la formation à la prévention et la protection au travail et identifier les situations où le travail n’est pas adapté ;
  • La Délégation syndicale : il s’agit d’un intermédiaire entre les travailleurs et l’organisation syndicale créé à la demande d’un (ou plusieurs) syndicat(s). Ses rôles sont multiples : gérer les conflits collectifs, recevoir les plaintes individuelles, veiller au respect de la législation et formuler à l’employeur des propositions, des revendications ou des réclamations.

Dans ces différents lieux de concertation sociale, les syndicats formulent de nouvelles propositions, défendent les intérêts de tous les travailleurs, constituent un contre-pouvoir face à l’employeur, etc.

Plus d’infos :


S’affilier à un syndicat

Chaque personne est en droit de s’affilier, ou non, auprès d’un syndicat.

Le paiement de la cotisation syndicale annuelle (variable selon la situation professionnelle et le secteur d’activité) permet de bénéficier de l’ensemble des services d’un syndicat.

Le paiement de cette cotisation permet aux travailleurs de certains secteurs de recevoir une prime annuelle qui s’apparente à un avantage social de leur adhésion. Pour en bénéficier, il est nécessaire d’être en ordre de cotisations pour l’année écoulée ET d’introduire la demande via un formulaire dans les délais impartis. Le montant de cette prime dépend notamment du secteur et donc de la commission paritaire mais également du régime de travail (temps plein, temps partiel, etc.).

Plus d’infos :

 

Pour les jeunes

Deux des trois grands syndicats belges ont développés un service consacré aux jeunes. Il a pour but d’informer et de défendre plus spécifiquement les étudiants, les apprentis, les jeunes en stage d’insertion professionnelle ou bénéficiant d’allocation d’insertion, les travailleurs ou allocataires sociaux de moins de 35 ans.

C’est le cas de la FGTB et de la CSC. La CGSLB ne met pas pour autant les jeunes de côté puisqu’il est possible de s’y affilier et de bénéficier des mêmes aides que dans les deux autres syndicats.

L’affiliation est gratuite pour les étudiants de moins de 25 ans. Pour les jeunes ayant moins de 25 ans et qui travaillent, certains syndicats proposent une affiliation à prix réduit.

Au-delà des 35 ans, les syndicats restent présents pour leurs affiliés, pour défendre leurs droits et leurs intérêts tout au long de leur parcours professionnel et même après puisque les pensionnés peuvent rester affiliés à leur syndicat.